Accompagnement et conseil en communication, spécialisé développement personnel, bien-être et ésotérisme
emilie@holi-com.fr

La vulgarisation n’est pas un gros mot !

la vulgarisation pour mieux communiquerCoach, praticienne ou thérapeute, vous exercez une activité qui n’est pas forcément très bien connue du grand public. Selon votre discipline, vous disposez de principes et d’un vocabulaire bien spécifiques qui peuvent sembler obscurs pour certaines personnes. Découvrez comment simplement rendre accessible votre pratique par la vulgarisation.

Pour étendre votre clientèle, il est important que vous puissiez parler de votre champ de compétence sans dérouter votre public avec des termes et des concepts par trop complexes. Bien sûr, il y a ceux qui frapperont à votre porte sciemment. Mais nombreux sont ceux qui se tourneront vers vous parce qu’ils auront lu ou entendu quelque chose de positifs sur votre activité sans savoir de quoi il retourne exactement.

Pour toucher cette « cible » potentielle, il convient d’ajuster votre discours afin de pouvoir parler simplement et de façon compréhensible de votre pratique !

Vulgariser pour mieux communiquer !

Spécialiste dans votre domaine, vous disposez de savoirs et de pratiques bien particuliers, acquis au fil de formations et d’années d’expérience.

Seulement, et de manière naturelle, il vous est difficile d’en parler dans le langage reconnus par la médecine allopathique et le discutable « bon sens » commun.

vulgariser pour mieux communiquerPour autant, et afin de pouvoir vous adresser au plus grand nombre, de développer votre clientèle en communiquant efficacement, il est important que vous puissiez mettre vos connaissances et votre savoir-faire à la portée de tous. En outre, cela vous permettra d’accroître votre « capital confiance » – et même d’éviter de provoquer de la méfiance chez votre interlocuteur.

C’est là qu’intervient la notion de « vulgarisation » et ce terme est loin d’être un gros mot. Penchons-nous ensemble sur sa définition :

« Forme de diffusion pédagogique des connaissances qui cherche à mettre le savoir à portée d’un public non expert. »

Cette démarche fait également partie de votre mission : elle contribue à un élargissement des connaissances ! Dites vous que si cela sert votre propre communication, cela est également utile à votre discipline en général car ça lui permet, petit à petit, de sortir de l’ombre et d’acquérir la reconnaissance qu’elle mérite, loin des stéréotypes et des idées reçues !

C’est, en somme, votre Dharma!

Vous êtes légitime pour mener cette action ! Lancez-vous !

La vulgarisation en pratique

Il existe bien des moyens de vulgariser votre activité. Toutefois, votre site web est un support privilégié pour communiquer efficacement et au plus grand nombre.

Il s’agit de rédiger des textes qui soient clairs et pédagogiques, bien construits et, bien sûr, honnêtes et intègres.

Structurer ses idées

la vulgarisation en pratiquePour ne pas surcharger votre site et de structurer vos idées, nous vous recommandons de prévoir plusieurs pages dénommées de manière simple.

L’adresse URL de votre site amènera naturellement vers une page d’accueil qui devra aller droit au but : c’est votre première vitrine ! Le visiteur doit pouvoir savoir immédiatement quelle est votre activité.

Les autres pages permettront d’entrer dans le détail :

  • Une de celle-ci pourra être dédiée à la présentation de votre activité. Elle comportera, par exemple, un bref historique de votre discipline, ses principes clés ainsi que ses champs d’application. Ce paragraphe dressera l’inventaire des pathologies ou maux que vous pouvez soulager ou aider à soulager. Veillez à ne pas enjoliver les choses et n’hésitez pas à évoquer vos limites.
  • Une seconde page pourra expliquer le déroulé d’une séance ou d’un soin. Elle vous permettra d’expliquer comment vous intervenez. Et ainsi de rendre concrète votre activité et de la démythifier.
  • Éventuellement, une autre page pourra être consacrée à votre biographie. Vous y parlerez de votre parcours, des éventuelles formations auxquelles vous avez participé. Vous y partagerez également vos valeurs et votre manière d’envisager votre activité.

Varier les sujets

Parce qu’il n’y a pas de formule magique, nous vous conseillerons au mieux, dans une volonté de sur-mesure, sur comment organiser et structurer votre site web. Et si vous avez le syndrome de la page blanche (c’est toujours difficile de parler de soi…), nous sommes là également pour vous prêter mains fortes et rédiger vos contenus.

Vous pourrez également tirer partie d’un blog.

Ce « journal » vous permettra de faire vivre votre site et développer votre discours grâce à des articles : cas pratiques, explications théoriques plus poussées, conseils en rapport avec, par exemple, la saison ou l’actualité, etc…

Pour chaque page ou article rédigé, il est convient de mettre des titres et des sous-titres, de créer des paragraphes, d’utiliser le gras… Autant de « petits trucs » qui servent de « balises » et permettent de rendre la lecture fluide et accessible. Si vous souhaitez en savoir plus sur le référencement naturel, nous proposons des ateliers de groupe ou des séances de coaching individuel.

Un vocabulaire adapté

C’est souvent du point de vue du choix du vocabulaire que les choses deviennent plus ardues. Vous êtes habituée à manier un jargon et des concepts spécifiques. La vulgarisation passe par la simplification. Le but ici est de rendre ces concepts abordables !vulgariser

Naturellement, les termes propres à votre champ d’activité peuvent être utilisés à condition d’être simplement expliqués.

Faites l’exercice de vous mettre dans la peau de celui à qui vous vous adressez.
En tant que praticien, ce travail d’empathie ne vous est certainement pas étranger. Par exemple une bonne habitude pourrait  être de faire relire ces textes par un proche qui est peu familier de votre activité.

La rédaction n’est pas votre fort ? Les experts d’Holi-Com sont là pour vous épauler dans cette tâche !

Des visuels ad hoc

Les concepts compliqués sont souvent beaucoup plus abordables sous la forme d’images. Photos, schémas sont vos meilleurs amis pour vulgariser votre activité. Bien sûr prenez soin de les choisir libres de droit (c’est à dire que vous disposez des autorisations nécessaires pour les exploiter), de les réaliser par vous-même ou de les faire réaliser.

Vous l’aurez compris, la vulgarisation est un moyen de communiquer avec pédagogie sur votre activité. Cela permettra à vos futurs clients saisissent votre démarche et n’hésitent pas à vous solliciter en toute connaissance de cause.

Laisser une réponse

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.

cd28f0a2752e45b62f3e794bb9b308e4LLLLLLLLLLLLLLLLL